La tronçonneuse est un outil indispensable dans diverses opérations de notre jardin, telles que la coupe de bûches pour faire du bois de chauffage, la finition au cas où de grandes branches brisées et tout abattage de petits arbres. Mais comment choisir la tronçonneuse idéale pour nos besoins ? Comment puis-je travailler en toute sécurité même si je dispose d’une excellente machine ? Découvrons-le ensemble dans ce nouvel article.

Il était une fois

L’histoire de la tronçonneuse a commencé il y a longtemps, en 1830, dans un domaine complètement différent du jardinage, c’est-à-dire en médecine. En fait, la première tronçonneuse a été inventée par l’orthopédiste allemand Bernard Heine qui a créé une sorte de chaîne dentelée entraînée par un mouvement de rotation. Mais que peut faire un orthopédiste avec un tel outil ? Simple, il était utilisé pour faciliter l’amputation de divers membres. Mais au-delà de ce début macabre et sombre, on peut dire que la première véritable tronçonneuse a été créée vers 1926. Ce n’était pas une machine pratique, au contraire, elle était remarquablement lourde, elle n’avait même pas une grande puissance car une des tronçonneuses les moins chères de nos jours pouvait la surmonter et nécessitait l’utilisation de deux hommes pour ne pas perdre le contrôle de la machine. Bref, pas grand-chose par rapport à l’équipement d’aujourd’hui, mais au fil des ans, comme on peut le constater, des progrès considérables ont été réalisés.